Marianne Cordier-Derenne
Praticienne de santé Naturopathe à Angers

Phytothérapie

Marianne Cordier Derenne, Naturopathe Angers
aquarelle montrant un médecin préparant un élixir (1224 ap J-C) The metropolitan muse.

Le mot « phytothérapie » vient du grec « phyton », plante et « therapein », soigner.

La phytothérapie est une méthode thérapeutique utilisant les propriétés des plantes médicinales.

Les origines de la phytothérapie remontent à la plus haute Antiquité, puisqu’on a retrouvé une tablette d'argile datant de 3000 ans avant J.-C portant le premier texte connu sur les propriétés médicinales des plantes.

On sait ainsi que les Sumériens ( IVᵉ et IIIᵉ millénaires av. J-C) utilisaient déjà le myrte, le chanvre, le thym et le saule en décoctions filtrées.

Les civilisations de l'Égypte ancienne, les Grecs et les Romains se soignaient également avec des plantes.

En Europe, les plantes ont constitué l'essentiel de la pharmacopée jusqu'à la fin du XIXème siècle et n’ont été vraiment remplacées par les médicaments de synthèse qu’après la seconde guerre mondiale (il existait près de 4 500 herboristes en France en 1941).    

Chaque plante possède des vertus et des propriétés différentes (calmante, vivifiante, diurétique...).

La phytothérapie utilise les parties aériennes des plantes (feuille, fruit ou fleur) aussi bien que leurs parties souterraines (racine), une même plante pouvant comporter une ou plusieurs parties actives.

En phytothérapie traditionnelle, les remèdes sont administrés sous diverses formes :

En tisanes que l'on peut préparer par décoction (la plante est laissée au contact de l'eau portée à ébullition plus ou moins longtemps) et qui peut donner des sirops (si on y rajoute du sucre pour la conservation et le goût),

Sous forme de compresse ou de baume : par macération (la plante est laissée plus ou moins longtemps dans l'eau froide).

Elles peuvent aussi être administrées sous forme de gélules : un procédé plus récent consiste à broyer finement la plante après séchage.

Sous forme d’extrait hydroalcoolique : la plante fraîche est broyée et macère dans un mélange d’eau avec ou sans ’alcool et glycérine. S’en suit une phase d’évaporation. La forme ainsi obtenue est une forme concentrée en principe actifs, proche du totum de la plante.

Sous forme de macérats glycérinés de bourgeons : la gemmothérapie

La technique de distillation à la vapeur d'eau permet d’obtenir une huile essentielle : l’aromathérapie

La phytothérapie peut être utilisée dans le cas de pathologies mineures, aiguës ou chroniques. Elle peut aussi être utilisée en cas de prévention et en complément de la médecine dite traditionnelle.

La Bardane, est utilisée pour les problématiques de peau,

Le Cyprès est un antiviral utilisé en cas d’infections respiratoires,

L’Ortie est une plante diurétique et reminéralisante….